Conditions générales  
 
 

La Paz

Reprenez votre souffle ! Vous êtes à La Paz, capitale la plus haute du monde, entre 3’200 et 4’000 mètres d’altitude. En arrivant de l’Altiplano à La Paz, on découvre brusquement, au pied des majestueux sommets des Andes dont les cimes enneigées culminent à plus de 6’000 mètres, l’énorme cuvette abritant cette métropole grouillante de plus d’un million et demi d’âmes. Dans cette cité indienne, on découvre une ville qui intrigue où s’entremêlent, dans un rapport dont l’harmonie est souvent absente, le moderne et l’ancestral, l’occidental et l’autochtone, l’hispanique et l’indigène. Ville éminemment métissée et contrastée, elle est en cela le parfait échantillon d’un pays dans son entier.

Sucre

Sucre la blanche, qui fut la première capitale de la Bolivie, ressemble aujourd’hui à une capitale provinciale à la vie tranquille. Sa richesse architecturale est inégalée. Ici, aucun gratte-ciel ne vient déranger l’harmonie des pierres blondies par le soleil, ni le savant étagement des toits roux et les lignes sobres et claires des nombreux clochers de la ville.

Potosi

Potosi, cité la plus peuplée du monde au temps de sa magnificence, lorsque l’on extrayait des entrailles du « Cerro Rico » l’argent qui alimenta le capitalisme européen à partir du XVIe siècle. Aujourd’hui, le travail dans les galeries souterraines continue comme autrefois.
S’y plonger, c’est pénétrer dans le monde chargé de traditions des mineurs et approcher leur étrange relation avec la feuille de coca et le « Tio » (la figure qui règne sur le monde souterrain).

Salars et Lipez

Tout au sud de la Bolivie, on trouve un paysage aride ou seuls des volcans millénaires en activité viennent troubler le repos de ce monde minéral. Le salar d’Uyuni, immense surface dure comme du roc d’où émergent quelques îles peuplées de cactus géants, preuve que même ici la vie n’a pas renoncé. Plus au sud, dans le désert du Lipez, on trouve des lagunes multicolores qui jalonnent le parcours jusqu’à la frontière chilienne. C’est aux alentours de ces îlots de vie que l’on rencontre les véritables propriétaires de la région : les flamants, qui nous lancent des regards hautains, les pattes trempées dans l’eau glacée...

Région Santa Cruz et Missions Jésuites

Santa Cruz est la porte d’entrée de l’autre Bolivie. Une Bolivie différente et complémentaire de celle des Andes et des vallées. Santa Cruz bénéficie d’un climat privilégié et d’une nature généreuse. Elle allie à ses beautés naturelles une population à l’accueil chaleureux et qui a su conserver ses traditions, sa tranquillité et son art de vivre. Les attractions, souvent méconnues des visiteurs du pays, sont nombreuses tout autour de Santa Cruz, qui servira de base pour les visites dans la zone: l’imposante forteresse inca de Samaipata, le parc Amboró ou encore les Missions Jésuites, joyaux de l’architecture baroque et déclarées Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco.

Amazonie

Surnommée « l´enfer vert » par les premiers explorateurs européens, l´Amazonie évoque encore aujourd´hui l´aventure. On rêve de sa jungle impénétrable, de ses animaux insolites, des perroquets et des singes pour l’ambiance sonore, ou encore de senteurs tropicales permanentes et intactes. L’Amazonie bolivienne propose un dépaysement total, dans un environnement quasiment vierge. C´est l´un des joyaux naturels de notre planète.
 
Please update your flash plug-in on www.adobe.com to display this website.