Costa Rica

Le Costa Rica... Vous serez à l’affût de chaque petit mouvement de branches, à la recherche de l’une ou l’autre créature du monde animal puis, à la tombée de la nuit, c’est votre sens de l’ouïe qui s’affinera pour saisir les sons qui émanent de la forêt environnante… C’est ainsi que seront rythmée vos journées de découvertes au pays de la « PURA VIDA »….

Vacances au Costa Rica

Informations pratiques

Formalités

Pour l’entrée au Costa Rica, les citoyens suisses et de l’Union Européenne doivent être détenteurs d’un passeport valable 6 mois après la date de retour et n’ont pas besoin de visa pour un séjour ne dépassant pas 90 jours. Il faut néanmoins être en possession d’un billet de retour ou de continuation. Ces conditions peuvent changer. Les autres citoyens doivent se renseigner sur les formalités lors de la réservation. La responsabilité d’avoir des papiers en règle incombe à chaque participant.

Santé
Aucun vaccin n’est obligatoire mais il est conseillé d’être à jour avec les vaccins universels (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite A et B). La dengue est présente au Costa Rica. Il est donc recommandé aux voyageurs de se prémunir contre les piqûres de moustiques (utilisation de répulsifs, vêtements couvrant tout le corps, ...). Le vaccin de la fièvre jaune est exigé pour les voyageurs séjournant régulièrement dans les pays d’Afrique noire et d’Amérique du Sud en général.

Hygiène
Le Costa Rica ne présente pas de gros risques mais il est vivement conseillé d’adopter des règles d’hygiène strictes : se laver les mains plusieurs fois par jour, ne pas boire l’eau du robinet ni mettre des glaçons dans son verre. Eviter les crudités, les fruits sans peau et les aliments peu cuits.

Décalage horaire / langue / monnaie et change
Il y a -7h de décalage horaire entre le Costa Rica et la Suisse en hiver et -8h en été. Ainsi, lorsqu’il est midi en Suisse, il est 5h00 au Costa Rica en hiver et 4h00 en été. L’espagnol est la langue officielle mais l’anglais est également utilisé et assez bien parlé selon les régions. L’unité monétaire est le colón. En janvier 2016, 1 franc suisse valait environ 525 CRC et 1 euro valait environ 581 CRC. Au départ de l’Europe, munissez-vous uniquement de dollars américains car il est impossible de changer des francs suisses ou des euros au Costa Rica. Les dollars sont acceptés presque partout compte tenu du nombre important de touristes nord-américains.

Vacances au Costa Rica

A voir & A faire

San José et la Vallée centrale
San José est une capitale animée, entourée de vallées florissantes (Orosi et Turrialba) et de volcans actifs (Poas et Irazú). Les amateurs d’histoire et de culture visiteront le musée de l’Or, le Théâtre national et le monument Guayabo. La région offre également de belles possibilités de balades entre fincas agricoles (café, fruits tropicaux), jardins botaniques et parcs naturels. Les plus sportifs pourront pratiquer la randonnée (à pied ou à cheval) ou défier les fleuves en rafting.   

Côte caribéenne
Le parc national de Tortuguero est la région la plus exubérante de la province de Limón et constitue une vaste étendue d’espaces protégés. Le parc se découvre lors d’excursions en bateau. Ses canaux vous laisseront un souvenir inoubliable, notamment parce que cette « forêt amazonienne » en miniature est le lieu de ponte privilégié des tortues vertes (de juillet à octobre). A Puerto Limon, plus d’un tiers de la population est d’origine afro-caribéenne. La cuisine, le calypso, les carnavals hauts en couleurs et le patois local, un melting-pot qui à lui seul justifie amplement un séjour sur cette côte. Les villages de Cahuita et Puerto Viejo de Talamanca au sud de Limón dégagent un charme indéniable avec les quelques rues revêtues de sable, les petits hôtels et les restaurants sympathiques et, surtout, la mer des Caraïbes pour toile de fond.

Monteverde, Guanacaste et le golfe de Nicoya
Le golfe de Nicoya se compose d’un littoral de mangroves, peuplés de crocodiles et d’oiseaux aquatiques. Il abrite également le parc Palo Verde, un riche sanctuaire ornithologique. A l’est, la cordillère de Tilaran est en partie protégée par la réserve biologique de Monteverde, de renommée mondiale pour la pratique de l’écotourisme. Il est possible de randonner au cœur de la forêt de nuages, et tenter une expérience inoubliable au-dessus de la canopée... C’est dans le Guanacaste et la péninsule de Nicoya que se trouvent la majorité des plages et stations balnéaires du Costa Rica. Tamarindo, Conchal, Samara, Santa Teresa, Tambor invitent à la détente et aux loisirs balnéaires. A certaines époques de l’année vous pourrez y observer les dauphins et les tortues marines. 

Pacifique central
Que vous soyez amateur de randonnée dans la nature, pêcheur, ou encore que vous n’ayez d’autre envie que d’aller vous prélasser sur une plage paradisiaque, la côte pacifique offre toutes ces options. Le parc Manuel Antonio est un bijou de paysages et de faune et de flore abondantes. Le parc est également doté de quatre plages, les unes sont particulièrement propices à la baignade, d’autres à l’exploration des fonds marins avec masques et tubas, et d’autres pour de belles ballades sur le sable blanc. Plus au nord, le parc Carara est l’un des derniers où l’on peut encore apercevoir des aras rouges. Les surfeurs ne manqueront pas d’aller défier les vagues à Jaco ou à Dominical. Enfin vous pourrez observer le passage des baleines à bosse à Marino Ballena.

Péninsule d'Osa

Non contente de posséder les plus belles étendues de forêt tropicale de la côte pacifique centre-américaine, la très sauvage péninsule d’Osa abrite aussi le parc national Corcovado. Protégeant le golfe des remous de l’océan Pacifique, la péninsule attire des baleines et des dauphins qui viennent s’y reproduire. Les amateurs de faune sous-marine ne manqueront pas de s’offrir une sortie dans les eaux claires et tièdes de la réserve biologique Isla del Caño. Bahia Drake est le point de départ idéal pour découvrir sa plage sauvage, sa mer transparente, ses falaises et la forêt vierge.

Les Volcans du Costa Rica
Le Costa Rica abrite 116 volcans dont seulement sept sont actifs. Pas besoin d’être volcanologue pour apprécier la visite, chaque volcan a ses particularités et sa propre histoire. Pour ceux qui craindraient que le voyage devienne répétitif, une tournée des volcans costariciens permet en même temps de faire le tour de plusieurs des régions les plus intéressantes du pays. Le Poas qui culmine à 2’705 mètres est l’un des volcans les plus actifs du pays et aussi l’un des plus visités. Le Turrialba, du même nom que la charmante Vallée de Turrialba, est un symbole de force et de fierté pour les habitants de la zone. L’Irazu, haut de 3’450 mètres et drapé de nuages, est le plus haut volcan du Costa Rica et historiquement le plus actif. Le volcan Arenal est quant à lui un volcan d’une forme conique parfaite, qui a souvent la tête dans les nuages ! A ses pieds, un lac qui permet la navigation avec tous les types d’embarcations. Tout autour, un parc national et des sources thermales. Le volcan de Rincon de la Vieja est constitué de plusieurs sommets, dont le plus élevé est le Santa Maria à 1’916 mètres. La région est parsemée de fumerolles, de sources tièdes et de petites mares crachant de la boue. Puis le Tenorio, « c’est le lac où Dieu a lavé ses pinceaux après avoir peint le ciel » dit poétiquement Celso Alvarado… Fumerolles, sources d’eau chaude, mares bouillonnantes, chute d’eau d’une couleur bleue turquoise voilà ce que vous propose le parc national du volcan Tenorio.

Sports et loisirs
Les possibilités dans ce pays sont presque illimitées. Dans ses forêts, au bord de la mer ou sur ses fleuves, ses lacs, ou même dans l’océan il y aura toujours quelque chose à faire. Les plages du Costa Rica sont l’endroit idéal pour bronzer, lire, pratiquer un sport, marcher ou se reposer. La couleur du sable, les vagues et la végétation varient d’une région à l’autre du pays. Le kayak de mer ou de rivière et la voile peuvent être pratiqués dans plusieurs régions du pays. Concernant le surf, toutes les côtes du Pacifique ainsi que la côte de l’Atlantique offrent des conditions idéales pour la pratique de ce sport. La nature est aussi très riche sous l’eau et ravira les amoureux de la vie sous-marine. Dans la péninsule d’Osa, face au parc national de Corcovado, l’île de Caño possède une flore marine abondante et splendide. Plus au large, l’île Cocos est actuellement considérée comme un laboratoire naturel pour l’étude de l’évolution des espèces. Les sports tels que la pêche sportive, le rafting, le golf ou les parcours dans les arbres ou en téléphérique peuvent être pratiqués dans plusieurs endroits. Plus généralement, le Costa Rica est un pays de promenades et de randonnées que ce soit dans les jardins ou dans la jungle, sur le flanc des volcans ou le long des plages, à pied, à vélo ou même à cheval...